Cours internationaux et pluridisciplinaires

L'Institut Curie et l’Université Pierre et Marie Curie organisent le 7e cours international de Biologie du Développement en collaboration avec le Stowers Institute for Medical Sciences (Kansas City, USA).
Le programme est proposé en deux versions :
- une version longue de 5 semaines incluant 3 semaines de travaux pratiques et 2 semaines de conférences (limitée à 18 étudiants)
ou

- une version courte comprenant uniquement les 2 semaines de conférences (limitée à 35 étudiants).
Les étudiants présenteront des articles scientifiques en relation avec les thèmes abordés.
Les étudiants et les conférenciers auront l’opportunité de se rencontrer pendant les pauses café et les déjeuners.
L'UPMC octroie 12 ECTS aux participants du cours de 5 semaines et 6 ECTS aux participants du cours de 2 semaines.

Ateliers : 19 septembre - 7 octobre 2016 (3 semaines)
Séminaires : 10-21 octobre 2016 (2 semaines)

Organisateurs : A. Bardin, Y. Bellaïche, C. Fournier-Thibault, J.R. Huynh, M. Umbhauer 

L’atelier de développement de carrière est une opportunité unique offerte aux  doctorants et aux jeunes postdocs, pour parler de leurs objectifs de carrières avec des conférenciers qui après avoir obtenu un doctorat en biologie on choisi différentes carrières  (éducation, industrie, science de la communication et du management, etc..). Cet atelier est organisé en forme de micro session en table ronde, où les participants et les conférenciers invités pourront échanger de manière informel.

Chaque participants devrait avoir l’occasion de discuter avec au moins 7 conférenciers.

L’instabilité Génétique est une caractéristique des cellules cancéreuses mais aussi une cause de maladies génétiques chez l’homme. Notre appréhension des relations causales entre instabilité génétique et le développement de pathologies humaines repose sur nos connaissances des mécanismes fondamentaux  du métabolisme de l’ADN, depuis l’organisation spatial des génomes, leur expression et régulation au cours du développement ou en réponse à des stress environnementaux.
La dérégulation de ces mécanismes fondamentaux liés au métabilisme es génomes peut être à l'origine de pathologies humaines incluant le cancer.


Organisateurs : A. Carreira, S. Lambert & Pr. S. Saule

Les organisateurs scientifiques ont décidé de fusionner le cours avec celui du Labex Celtisphybio en raison d’une proximité thématique et d’intérêts scientifiques communs. Le cours sera diviser en deux parties:

Du mercredi au samedi, la 1ère partie respectera l'esprit du Cytosquelette : les intervenants locaux donneront des séminaires pendant la journée (1 à 2 H) ; les étudiants donneront des présentations orales en soirée. Le samedi sera organisé un atelier portant sur les perspectives de carrière (voir ci-dessous rubrique "atelier").
Du lundi au mercredi, la 2è partie (celle du Labex Celtisphybio) donnera la parole à des orateurs internationaux (1 heure) ; les participants sélectionnés présenteront oralement leurs résumés. Les autres participants auront l’occasion de présenter des posters lors de 3 sessions.

Organisateurs : S. Miserey-Lenkei, G. Montagnac, D. Vignjevic

Ce cours fournira un aperçu global des régulations post-transcriptionnelles de l’expression des gènes (épissage, polyadénylation, méthylation, stabilité et traduction des ARN (pré-) messagers). Il couvrira notamment les mécanismes moléculaires, les analyses pan-génomiques et les implications en cancérologie (session “l’ARN vers la clinique”).

Ce cours théorique est complémentaire d’un cours pratique au CRG à Barcelone la semaine suivante. Les inscriptions au cours théorique (Orsay) et/ou pratique (Barcelone) doivent être faites ici.

Organisateurs : M-C. Daugeron, M. Dutertre, S. Vagner

Les cellules pigmentées humaines comprennent les mélanocytes dérivés de la crête neurale et les cellules de la rétine pigmentaire. La transformation tumorale de ces deux types cellulaires cause les mélanomes cutanés et uvéaux, deux tumeurs très aggressives et difficiles à traiter. Ce cours abordera le développement, la migration et la différenciation des mélanocytes dans l’embryon ainsi que la transformation tumorale en mélanome et la formation de métastases chez l’adulte. Les mécanismes cellulaires et moléculaires de ces processus seront développés. Le cours abordera également les approches actuelles d’imagerie avancée, de biologie des systèmes, et les approches in vivo qui ont permis de mieux comprendre les mélanomes dans les dernières années. Enfin, des orientations pour les approches thérapeutiques seront exposées.
Le cours pratique illustrera les notions abordées dans le cours, notamment par des manipulations in vivo chez l’embryon et des analyses cellulaires in vitro, suivies d’analyses par imagerie avancée.

Organisateurs : A-H. Monsoro-Burq, S. Saule, P. Pla, C. Borday, L. Méry, F. Coquelle

L'objectif du cours est de stimuler les discussions de haut niveau autour de la biologie cellulaire (migration cellulaire et mécanique, dynamique du cytosquelette, épigénétique, synapses immunologiques, biologie du développement, trafic membranaire, biologie des systèmes, neurobiologie, biophysique) et en particulier de penser à la façon dont diverses disciplines, notamment la physique et les nouvelles technologies ont à la fois permis de repenser l'étude de la cellule et d'acquérir de nouvelles connaissances. Cette discussion sera le fil conducteur de ce cours d'une semaine pendant lequel seize scientifiques donneront des séminaires et huit groupes de travail, composés chacun de cinq étudiants co-guidés par un chercheur chilien et un chercheur français développeront un projet de recherche.

Nous remercions The Company of Biologists pour leur don dans le cadre de ce cours.

Organisateurs : Ana-Maria Lennon, Claire Hivroz et Carolina Torrealba (Chili)

Ce cours a pour objectif de montrer la complexité de la transcription chez les eucaryotes et chez les bactéries produisant, en plus des ARN codants les protéines, un vaste nombre de transcrits non codants (ARNnc). Les intervenants décriront la biogenèse des différents types d’ARNnc, ainsi que leurs implications dans les mécanismes de régulation de l’expression des gènes et dans la stabilité des génomes.

Les thèmes abordés couvrent aussi bien les petits ARN non codants régulateurs (miRNA, siRNA et piRNA) que les grands ARNnc, plus récemment décrits, et leurs rôles dans le développement, la différenciation cellulaire et les maladies humaines.

Organisateurs :
D. Bourc'his, E. Heard, A. Londono, A. Morillon, M. Pinskaya, A. Shkumatava,  F. Toledo

Les objectifs de ce cours sont de fournir un aperçu des mécanismes épigénétiques et de leurs liens avec la chromatine. Les différentes fonctions du noyau impliquant le génome et son organisation seront discutées en insistant sur les limites technologiques et les nouvelles approches expérimentales développées. Les liens entre la perte des fonctions du noyau et le développement de pathologies humaines seront présentés.

Le succès de ce cours repose sur une forte contribution des participants qui doivent assister de façon très proactive à l'ensemble des événements organisés. Cela implique notamment :
i) la présentation de leur propre projet scientifique sous forme de poster,
ii) la participation au Journal Club pour présenter et réaliser une analyse critique d’articles clés dans le domaine de l'épigénétique et proposés par les intervenants,
iii) la participation à l'atelier « Développement de Carrière » du samedi matin et aux « epi-Courses » tel que l'atelier « Art & Sciences ».

Une session spéciale sera dédiée à l'invitation de 2 alumni qui ont eu une expérience réussie dans le domaine de l'épigénétique.

Organisatrices : Geneviève Almouzni, Nathalie Dostatni

La possibilité de contrôler l'activité des biomolécules dans des tissus de choix à des temps précis permet l'étude de processus physiologiques au niveau de la cellule dans un organisme vivant.

Ce cours présentera un panel de méthodes optiques non invasifs et le développement de la microscopie multi-photons, requises pour contrôler et enregistrer l'activité des biomolécules. Le cours abordera comment les outils optogénétiques peuvent être utilisés pour détecter des processus physiologiques (sensor) ou contrôler l'activité de protéines (actuators).

Ces techniques à l'interface entre la microscopie avancée, la génétique et la physique sont à fort intérêt pour de nombreux groupes de recherche de l’Institut Curie.