Cours médical et paramédical

DU Oncologie Oculaire 2016-2017

L’oncologie oculaire est une sur spécialité très peu enseignée en particulier dans les CHU de province et dans les écoles d’orthoptie.
Très peu de centres sont habilités à prendre en charge les tumeurs oculaires qui sont pour la plupart des cancers rares.
L’institut Curie est par exemple le seul centre en France qui traite les rétinoblastomes de l’enfant et prend en charge 60% des mélanomes de l’adulte.
Le diagnostic précoce et la prise en charge correcte de ces cancers rares est fondamental pour éviter l'apparition de métastase et éviter les énucléations lors des diagnostics tardifs.

>> Pré-inscriptions ici <<

• Docteurs en médecine, ophtalmologues diplômés, internes
• Oncologues : médicaux, radiothérapeutes, anatomopathologies
• Orthoptistes DE ou en formation
• Optométristes, opticiens diplômés
• Autres candidatures : sélection par le directeur de l'enseignement et le conseil pédagogique

Pré-inscription prolongées au 23 DECEMBRE 2016 : Cliquer sur le "pré-inscription" ci-dessus - lien direct sur le portail de la formation continue de l'université Paris Descartes :
http://bit.ly/2e1TvfI

Votre contact pour :
Obtenir les modalités d’inscription administrative
Courriel : pole.dudiu@scfc.parisdescartes.fr
Référence formation à rappeler dans toute correspondance : XUS61
Téléphone : 01 76 53 46 38

Janvier 2017 à Juin 2017
20 Janvier 2017

Paris 5ème

Premier module 27-28 janvier 2017

Equipe Pédagogique :
Prof Nathalie Cassoux (Institut Curie)
Dr. Laurence Desjardins (Institut Curie)
Dr. Christine Levy (Institut Curie)
Dr. Livia Lumbroso-Le Rouic (Institut Curie)

1) permettre aux orthoptistes impliqués de plus en plus dans le dépistage, de savoir reconnaître et réagir devant les tumeurs oculaires;
2) permettre aux ophtalmologistes de diagnostiquer les principales tumeurs oculaires, apprendre à annoncer une pathologie cancéreuse, connaître les principes thérapeutiques chirurgicaux ou radiothérapies,
3) connaître les référentiels de prise en charge, les bonnes pratiques (INCA, HAS), les grandes lignes du plan cancer, éviter les erreurs et les mauvaises gestions qui auront des conséquences dramatiques pour les patients.