2022
14 mars
Bandeau Actu Finale PSL 2022

Entretien avec Antoine Versini, participant à la finale « Ma Thèse en 180 secondes » de l’université PSL

Antoine Versini, ex-doctorant dans l'équipe de Raphaël Rodriguez (Chimie et biologie du cancer) à l'Institut Curie, est maintenant en post-doc dans l'équipe du Prof. Dr. Karl Gademann au sein de l'Université de Zurich (UZH). Il a décidé de participer cette année à la finale « Ma Thèse en 180 secondes » de l’université PSL.

Antoine Versini
Antoine Versini

Pourquoi vous êtes-vous inscrit à la finale « Ma Thèse en 180 secondes » de l’université PSL et comment est venue l’idée de vous y inscrire ?

Je connais le concours depuis déjà un moment puisqu’ayant fait mes études en école d’ingénieurs puis en doctorat derrière, j’ai assisté à quelques finales ou en tout cas moments où des étudiants présentaient leurs travaux en 3 minutes et ça m’a beaucoup attiré, cet aspect, le format, en 3 minutes, très court avec le besoin de donner un message vraiment clair immédiatement. Et surtout, c’est aussi l’aspect vulgarisation scientifique qui me tente énormément puisque quand j’étais à l’ESPCI en école d’ingénieurs, j’ai participé à une exposition à la Cité des sciences et de l’industrie où l'on a organisé une exposition de vulgarisation scientifique "Inventeurs d'avenirs" de l’ESPCI et donc c’est un peu dans la continuité de tout ça, d’avancer, de présenter mes travaux de thèse de manière vulgarisée à un public non scientifique et dans un format très intéressant.

 

Comment vous préparez-vous à cette finale ?

Je me prépare pour l’instant assez seul puisque je n’ai malheureusement pas trop la possibilité d’assister aux formations étant à l’étranger actuellement. J’assisterai toutefois à la dernière formation vendredi prochain qui est la répétition générale donc je pourrais peut-être récupérer les derniers conseils qui me permettront d’être au meilleur de moi-même lors de la finale mais sinon je suis toujours en contact avec le labo de Raphaël Rodriguez avec qui j’échange régulièrement, avec qui j’ai échangé mon script, avec qui j’échange la diapositive de présentation et auprès de qui je vais faire une ou deux présentations avant le jour J pour récupérer des conseils sur ce qui peut aller, sur ce qui peut moins aller pour m’améliorer.

 

Pensez-vous que votre passage à l’Institut Curie peut vous aider pour ce concours ? Et si oui, comment ?

Oui, déjà le projet, j’ai mené tout mon projet à l’Institut Curie, c’est quand même la base de ce que je vais décrire, c’est ce que j’ai fait, moi, à l’Institut Curie donc on va dire que de ce point de vue-là, l’Institut Curie m’apporte beaucoup. Sinon, peut-être l’expérience que j’ai obtenu au laboratoire, entre l’échange avec les différentes personnes, les projets que j’ai pu mener, l’expérience que j’ai acquise durant mes trois années de thèse à l’Institut Curie…

 

Qu’est-ce qui sera, à votre avis, le plus difficile le jour J ?

Ne pas hésiter. Je ferai tout pour connaitre parfaitement mon speech, je n’ai - de mon point de vue - pas trop de difficulté à m’exprimer en public, donc ça ne devrait pas être trop un souci mais peut-être, ne pas me perdre si jamais je faisais une erreur ou si j’oubliais quelque chose car il n’y a pas de marge d’erreur en 3 minutes et comme c’est à la seconde près, aucune marge d’erreur, donc ne pas s’arrêter et continuer malgré tout car le sujet, je le connais.

 

Qu’attendez-vous de ce concours sur le plan professionnel et sur le plan personnel ?

Sur le plan professionnel, j’ai envie de dire pas grand-chose, c’est plus l’idée de pouvoir présenter quelque chose complexe à un public non initié et le plaisir finalement de faire cette présentation. D’un point de vue personnel, l’expérience d’avoir appris à faire quelque chose que peut être jamais je ne referai, c’est-à-dire quelque chose d’aussi concis et qui finalement peut être utile même du point de vue professionnel quand on va me demander ce que j’ai fait dans ma carrière, dans ma vie, pouvoir ressortir ce genre d’éléments en très peu de temps pour pouvoir aller à l’essentiel finalement.

Mais c’est, avant tout, le plaisir de participer à ce concours et de parler de science d’une autre façon.

 

Quels sont vos projets pour la suite ?

Alors j’ai une deuxième année de post-doc que je vais réaliser toujours dans le même laboratoire ici en Suisse à Zurich et j’envisage de soutenir le concours de chargé de recherche CNRS à partir de l’année prochaine en postulant dans l’équipe de Raphaël Rodriguez parce que j’aimerais bien revenir à l’Institut Curie car j’y ai vraiment passé du bon temps et il y a de bons projets. Si ce n’était pas possible dès maintenant, ce n’est pas grave, je continuerais sur d’autres projets mais revenir en région parisienne, peut-être avec un poste de chargé de recherche ou un post-doc intermédiaire avec comme objectif final de revenir à l’Institut Curie dans l’équipe de Raphaël dès que l’occasion me sera donnée.

 

Entretien réalisé le 11.03.22

 

La finale « Ma Thèse en 180 secondes » de l’université PSL se tiendra le 21 mars à 17h30, à l'Institut Curie (amphi Burg)

>> Plus d'infos sur la finale

Assistez à la finale et soutenez Antoine en votant pour lui pour le Prix du Public !

Inscription : https://my.weezevent.com/finale-mt-180-psl-edition-2022